Musée des Beaux-Arts

Maria Helena Vieira da Silva. L’œil du labyrinthe

 

Le musée des Beaux-Arts de Dijon et le musée Cantini, musée d'Art moderne de la Ville de Marseille, en partenariat avec la galerie Jeanne Bucher de Paris, organisent une rétrospective de l’œuvre de l'artiste de renommée internationale d'origine portugaise Maria Helena Vieira da Silva (1908-1992).

 

À l'occasion des trente ans de sa disparition, cette rétrospective rassemble près de quatre-vingts œuvres de l'artiste et retrace les étapes clés de sa carrière marquée par un questionnement sans relâche sur la perspective, les transformations urbaines, la dynamique architecturale ou encore la musicalité de la touche picturale.

 

À Dijon, l’exposition se déploie en deux parties. L’une est consacrée au parcours rétrospectif et chronologique de l’œuvre riche et multiple de Vieira de Silva, l’autre met l’accent sur la relation privilégiée entre l’artiste et ses mécènes et amis, le couple Kathleen et Pierre Granville. L’ensemble du fonds Vieira da Silva du musée sera exposé à cette occasion. Il révèle par le prisme des Granville, constants dans leur choix, les motifs et thèmes récurrents dans le travail de l’artiste. Donateurs du musée, c'est grâce à ce couple que le musée des Beaux-Arts de Dijon conserve aujourd'hui près de quarante œuvres, faisant de cette collection l'une des plus complètes consacrée à l'artiste après celle du Musée National d'Art Moderne en France. A noter particulièrement, le plus grand format jamais peint par Vieira da Silva (300 x 401 cm), donné par l'artiste au musée de Dijon en 1972 pour parachever la donation Granville. Ce tableau, l'un des emblèmes de la collection moderne du musée, a reçu son titre de Pierre Granville lui-même : Urbi et Orbi.

 

Indépendantes, ces deux lectures de l’œuvre de Vieira da Silva permettent de retracer la carrière de l'artiste, de ses débuts figuratifs à Lisbonne dans les années 1920 aux peintures évanescentes des années 1980. Les prêts et le riche fonds du musée déploient ainsi ses répétitions autour des villes, des carreaux, des damiers et le cheminement vers la non-figuration, mais aussi ses recherches plastiques dans le domaine plus malléable des arts graphiques.

 

La première étape de l'exposition se déroule au musée Cantini à Marseille du 9 juin au 6 novembre 2022.

 

Commissariat

Au musée Cantini: Guillaume Theulière, conservateur au musée Cantini

Au musée des Beaux-Arts de Dijon : Naïs Lefrançois conservatrice responsable des collections XIXe et Agnès Werly attachée responsable des collections XXe siècle.

 

Catalogue

Un catalogue commun est édité en partenariat. Il comporte des essais et la quasi totalité des œuvres exposées aux deux étapes sera illustrée.

 

 

Une programmation culturelle associée
Visites commentées de l'exposition, ateliers, nocturnes ... Une programmation culturelle, régulièrement enrichie, accompagne l'exposition. Elle est consultable dans les articles liés ci-dessous.
 

 

À télécharger :

  • Le communiqué de presse - à venir
  • Le dossier de presse - à venir
  • Le document d’aide à la visite - à venir
  • Le dossier pédagogique - à venir

 

 

 

 

Infos pratiques

Exposition présentée au musée des Beaux-Arts du 16 décembre 2022 au 3 avril 2023


HORAIRES

De 9h30 à 18h sauf les mardis


TARIFS

Gratuit

Maria Helena Vieira da Silva

Intérieur rouge

Huile sur toile

1951

 

 Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

Maria Helena Vieira da Silva

Composition, anneau brisé

Huile sur contreplaqué

1935

 

Don de Guy Weelen, 1993

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

Maria Helena Vieira da Silva

Ville au bord de l'eau,

Huile sur toile

1947

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/Hugo Martens

© ADAGP, Paris 2022

Maria Helena Vieira da Silva

Autoportrait devant le miroir

Crayons de couleur sur papier

1940

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

Maria Helena Vieira da Silva

Cathédrale engloutie

Aquarelle sur papier

1949

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

 

Maria Helena Vieira da Silva

La Grande chambre bleue

Gouache et peinture à l'huile sur panneau d'isorel

1951

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

 

 

Maria Helena Vieira da Silva

La Scala ou les yeux

Huile sur toile

1937

 

© Faujour / Courtesy Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Maria Helena Vieira da Silva

La Ville rouge

Huile sur toile. Peint au revers d'une toile ancienne découpée

1947

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

Maria Helena Vieira da Silva

La Sirène

Encre de Chine, plume sur papier double face

1936

 

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1969

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

© ADAGP, Paris 2022

Articles liés

Musée des Beaux-Arts
Les midis au musée
Musée des Beaux-Arts
Les midis au musée