Musée des Beaux-Arts

Statuette de gardien de reliquaire (Mbulu Ngulu)

 

 

 

 

Parmi les pièces issues du continent africain, près d’un tiers appartiennent à la collection de Pierre et Kathleen Granville. Acquis à la faveur des donations Granville de 1976 et de 1986, cet ensemble réunit des objets du quotidien mais aussi des pièces rituelles comme ce gardien de reliques Kota.

 

Le pays Kota s'étend du Gabon oriental au nord du Congo. Les populations désignées par le terme générique de Kota ont produit ces figures de gardiens de reliques, devenues de véritables icones des arts africains.

 

Cet objet prend place dans un culte des ancêtres : le gardien a pour fonction de protéger les restes d’un défunt important du clan ou du lignage ; il venait se fixer dans un panier rassemblant les reliques. Le corps géométrique, en forme de losange, est surmonté d'une tête anthropomorphe à deux faces, dotée d’une coiffure qui imbrique des formes elles-aussi géométriques et stylisées. L'ensemble est en bois recouvert en grande partie de plaques de cuivre et de laiton. Issus des échanges commerciaux entre le continent africain et l'Occident, ces métaux lustrés venaient accroître la préciosité de l’objet et conférer au gardien une « présence » suggestive qui le rendait d’autant plus efficient dans son rôle.

 

En présentant ce gardien de reliques Kota auprès d'œuvres cubistes ou post-cubistes, le parcours rénové se propose de restituer « l’esprit Granville », qui se voulait empreint tout à la fois d’éclectisme et d’humanisme. La recherche de concordances esthétiques et poétiques s’envisageait au mépris de la hiérarchie des genres artistiques ou des frontières quel qu'elles soient, historiques, géographiques ou culturelles.


© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

Infos pratiques

Gabon (Kota)

Statuette de gardien de reliquaire (Mbulu Ngulu)

Bois plaqué de cuivre jaune et rouge

H. 68 cm ; L. 39 cm

Pr. 5 cm

Donation Pierre et Kathleen Granville, 1974

Inv. DG 76-690