Musée des Beaux-Arts

SAint Michel

 

Né à Paris, petit-cousin et élève du sculpteur François Rude, Emmanuel Fremiet est connu pour ses sculptures à sujets animaliers et ses monuments. Au milieu du xixe siècle, l’industrie du bronze d’art est en pleine expansion : l’édition de petites statuettes décoratives permet aux sculpteurs de diffuser leurs œuvres et de trouver des revenus supplémentaires.

 

En 1875, Emmanuel Fremiet réalise ainsi une statuette ayant pour sujet saint Michel ; l’archange y terrasse un dragon à tête d’homme sur un rocher. Le musée de Dijon en conserve le chef-modèle : il s’agit d’un modèle en bronze, dont certains éléments sont démontables pour en faciliter la manipulation en vue de la fonte de nouveaux exemplaires.

 

Lors du chantier de restauration de la flèche du mont Saint-Michel, afin de remplacer la statue du saint détruite au XVIe siècle, l’architecte Victor Petitgrand demande à Fremiet de réaliser un agrandissement de sa statuette. Fremiet modifie alors quelques détails : la base, le dragon et une partie de l’armure. En 1897, l’œuvre monumentale de quatre mètres de haut, réalisée en plaques de cuivre, puis dorée, est hissée sur la flèche. Les pieds du saint reposent alors sur un chapiteau octogonal auquel s’agrippe un dragon aux ailes de chauve-souris. Le sculpteur décide alors de modifier son chef-modèle pour que les nouvelles statuettes éditées correspondent à la nouvelle version monumentale : il lui substitue ainsi une nouvelle base. Ce chef-modèle modifié est donné au musée de Dijon en 1955 et ce qui était à l’origine un outil de travail est alors remonté, serti et doré pour être présenté dans les collections.

 

Il existe de multiples exemplaires de la statuette car elle a été largement diffusée dans les catalogues des fondeurs tout au long des XIXe et XXe siècles. La statue monumentale, elle, est connue à travers deux autres répliques : celle que le fondeur Monduit avait conservée dans son atelier (en cuivre non doré, elle est actuellement exposée au musée d’Orsay) et la seconde, en cuivre doré, couronne l’église Saint-Michel des Batignolles, à Paris.

 

 

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

 

 

 

 

 

Infos pratiques

Emmanuel Fremiet

(Paris, 1824 - Paris, 1910)

 

Saint Michel

1875

Bronze, chef-modèle

H. 59,5 cm ; L. 32 cm ; Pr. 18 cm

Don Fauré-Fremiet, 1955

Inv. 4212