Musée des Beaux-Arts

Saint Jean endormi

Ce haut-relief de bois représentant saint Jean endormi provient probablement d'une composition plus importante illustrant la prière du Christ au mont des Oliviers, scène où sont associés le Christ, à qui un ange présente un calice symbolisant son acceptation de sa destinée, et trois de ses apôtres : Pierre, Jacques et Jean, qui se sont endormis. Saint Jean est représenté selon l'iconographie habituelle : sa jeunesse et sa chevelure bouclée permettent de l'identifier aisément. Il s'appuie sur un rocher à droite, la partie gauche ayant disparu. Le traitement stylisé du drapé aux plis très creusés, contraste avec la douceur du visage et le réalisme des mains. La qualité d'exécution et la virtuosité s'accompagnent d'une vision très juste de l'anatomie. Les paupières tendues et les muscles faciaux relâchés évoquent le sommeil. La conception plastique de la figure, presque monumentale, s'appuie sur le rôle ornemental de la draperie.

Du point de vue stylistique, cette sculpture se situe dans le cercle du sculpteur germanique Martin Hoffmann, héritier de l'art franconien de Veit Stoss (Allemagne du Sud). On trouve d'ailleurs le geste particulier du saint Jean, les mains croisées sous le menton, dans un relief sur le même thème conservé à l'église Saint-Sebald de Nuremberg, sculpté par Veit Stoss en 1499.

Hoffmann, originaire de Thuringe, s'impose à Bâle avec un style animé et très expressif. Ses œuvres sont très représentatives du gothique tardif germanique. Un Saint Jean l’Évangéliste du musée Unterlinden à Colmar, et un Christ au Mont des Oliviers du musée de l'Œuvre Notre-Dame de Strasbourg, qui lui sont attribués, présentent des analogies qui orientent l'attribution de ce saint Jean vers l'artiste bâlois ou son atelier. Cette attribution reste hypothétique compte tenu du manque de sources attestant la provenance de l’œuvre et son auteur.

© musée des Beaux-Arts de Dijon/Hugo Martens

Infos pratiques

Attribué à Martin Hoffmann

(Actif à Bâle de 1507 à sa mort en 1530-1531)

Saint Jean endormi

Vers 1515

Tilleul, traces de polychromie

H. 70 cm ; L. 45 cm

P. 28 cm

Legs Marie-Henriette Dard, 1916

Inv. DA 275