L'œuvre du mois de février : le saint-Viatique

Le tableau figure un prêtre, protégé par un dais, allant porter les derniers sacrements à un mourant. Deux femmes le suivent, elles accompagneront le moribond jusqu'à ses derniers instants et assisteront avec le reste de la communauté villageoise à la veillée mortuaire.

Aimé Perret (1847-1927) s'inscrit dans le courant réaliste qui à la suite de Gustave Courbet représente la société dans toute les phases de la vie.