#ODM février 2018 - les résultats

 

Chaque mois, les musées de Dijon mettent en lumière une œuvre de leurs collections... une occasion unique de la découvrir dans les moindres détails. Cette saison, vous pouvez participer au choix de cette œuvre en élisant celle que vous souhaiterez voir présentée.

Pour cette œuvre du mois de février 2018, les votes ont eu lieu entre le 27 décembre et le 07 janvier. Parmi les trois oeuvres proposées, l'oeuvre retenue est la maquette retraçant l'histoire du "Châtelet d’Etaules".

 

Détail des votes (205 votants) :

  • 27 % pour "L'inscription de Vertault" (56 voix)
  • 31 % pour "la maquette de la villa de Selongey" (63 voix)
  • 42 % pour "La maquette du Châtelet d'Etaules" (86 voix)

Proposition 1

L’inscription de Vertault

  
Les paroles s’envolent, les écrits restent, à plus forte raison lorsqu’ils sont gravés dans un bloc lapidaire de plusieurs centaines de kilos. Retrouvée sous Napoléon III dans les thermes de l’antique Vertillum, l’inscription de Vertault est un vestige épigraphique de poids, qui témoigne du statut de cet ancien vicus lingon.

©DMP / F. Perrodin

Proposition 2

La Villa de Selongey

 

La villa des Tuillières à Selongey incarne la villa gallo-romaine typique. Victime d’un incendie au milieu du IIIème siècle, le site emporte avec lui tous ses objets domestiques, qui seront préservés et redécouverts dans les années 70. D’hipposandales en hypocaustes, de mosaïques en céramiques, les objets de Selongey vous plongent dans le quotidien de la famille gallo-romaine.

 


© DMP / F. Perrodin

Oeuvre retenue

LE CHATELET D'ETAULES

 

Le Châtelet d’Etaules est ce que l’on appelle un éperon barré. Eperon, car il est situé en surplomb de Val-Suzon, position qui lui assure une bonne surveillance et une bonne défense. Barré, car son seul accès a été fortifié d’une muraille pour éviter tout visiteur indésirable. Mais qu’abritait ce site stratégique, qui a traversé le Néolithique jusqu’au Premier Âge du Fer ?

 

© DMP / François Perrodin