Musée des Beaux-Arts métamorphosé

Histoire d'une métamorphose

 

Le musée des Beaux-Arts (MBA) a ouvert l’intégralité de ses espaces métamorphosés au public, le vendredi 17 mai à 19h, avec une majestueuse entrée depuis la place de la Sainte-Chapelle qui devient une nouvelle place piétonne de Dijon. C’est la fin d’un chantier historique qui rend au musée déjà deux fois séculaire son prestige et son rayonnement.

 

Un parcours permanent entièrement repensé

Les surfaces accessibles aux visiteurs – plus de 50% d’augmentation après rénovation – permettent de présenter plus de 1 500 oeuvres. Le parcours de l’exposition permanente a été entièrement repensé afin de faciliter le discours scientifique autour des oeuvres : un parcours chronologique, avec, comme principe directeur, des collections exposées dans des bâtiments édifiés à la même époque que les oeuvres qui, dans leur quasi-totalité, ont fait l’objet d’une restauration partielle ou complète.

 

Un musée ouvert sur la ville

Depuis sa réouverture intégrale le 17 mai 2019, le musée des Beaux-Arts de Dijon se révèle comme un projet éminemment urbain. Dans un coeur de ville reconquis et piétonnisé, accessible depuis la rue de la Liberté, le square des ducs ou la place de la Libération revisitée par Jean-Michel Wilmotte, le musée est désormais ouvert sur la ville. Le passant est invité à redécouvrir la cour de Bar, véritable agora culturelle et gastronomique, via une nouvelle place publique, la place de la Sainte-Chapelle, qui marque l’entrée principale d’un musée dont les fenêtres offrent quelques perspectives inédites sur les toits d’un des plus vastes secteurs sauvegardés de France.

 

  1.  

  2.  

Programme de la saison culturelle

 

Guide de la réouverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez les images de la réouverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 BONNES RAISONS

de visiter le musée des Beaux-Arts de Dijon

 

1 - Logé dans un palais historique qui fait partie des 50 monuments les plus emblématiques de France, il est l’un des seuls musées d’art en France à obtenir la note maximale de 3 étoiles par le guide vert Michelin.

 

2 - En parcourant ses salles, vous traversez plus de 20 siècles d’histoire, des sarcophages égyptiens aux toiles de Yan Pei-Ming, dont l’exposition temporaire L’Homme qui pleure, jusqu’au 23 septembre 2019, fait figure d’évènement.

 

3 - La visite vous ouvre des salles bâties entre le XIVe et le XXIe siècle : un vrai saut dans l’histoire de l’architecture.

4 - Grâce à l'extension contemporaine dominant la rue Longepierre, le musée sera ouvert sur la ville et les toits du vieux Dijon.

 

5 - La salle des tombeaux à elle seule mérite le voyage. Les touristes affluent du monde entier pour admirer ces merveilles de l’art médiéval et leurs célèbres Pleurants.

 

6 - En quelques décennies, grâce aux donations Granville, le musée s’est enrichi d’une collection unique d’art moderne.

 

7 - La totalité du bâtiment est accessible aux personnes à mobilité réduite. Vieux palais, oui, mais fonctionnel…

 

8 - C’est un musée au goût du jour : smartphone en main, il vous suffira, à terme, de télécharger l’application gratuite du MBA pour effectuer la visite à votre rythme.

 

9 - Avant ou après la visite, vous pouvez prendre une pause à la brasserie des Beaux-Arts avec ses terrasses prisées des Dijonnais pour un déjeuner ou pour un simple café. A ne pas manquer : la nouvelle et spacieuse boutique du musée.

 

10 - Vous n’avez aucune excuse : l’entrée est gratuite pour toutes et tous, tous les jours sauf le mardi, jour de fermeture du musée

 

 

 

 

La saison culturelle du musée « dans et hors » les murs

 

  1. Pour prolonger le week-end festif et (re)découvrir les espaces rénovés du musée ouvert sur la ville, les salles d’exposition mais aussi les cours et les places piétonnisées, une programmation, riche en rendez-vous culturels s’offre à vous entre mai et octobre. Avec un seul mot d’ordre, profitez !