Musée des Beaux-Arts

Louis XIV

 

Résidence des gouverneurs de Bourgogne, Dijon était également au XVIIIe siècle le siège des États de la province, assemblée réunissant les trois ordres (noblesse, clergé et tiers état). En 1686, dans l'aile du palais des États nouvellement construite, il est décidé d'installer un buste de Louis XIV pour orner la majestueuse salle des États où se tenait alors ces assemblées, et pour placer les séances sous la haute autorité du monarque. Le choix se porte sur le buste du souverain par le sculpteur Antoine Coysevox et l’œuvre est installée deux ans plus tard.

Coysevox est alors l'un des plus grands sculpteurs français : nommé sculpteur du Roi en 1666, il travaille au Louvre et, en 1676, il est reçu à l'Académie royale de peinture et de sculpture, qu'il dirigera entre 1702 et 1705. Portraitiste officiel de Louis XIV, il réalise de nombreuses effigies du souverain, ainsi que des portraits de ses proches et de membres de la Cour.

 

© musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

 

Dans ce portrait royal de taille imposante, le sculpteur allie la majesté officielle inhérente au modèle et le réalisme du visage. Représenté en effet sans concession, les traits quelque peu empâtés, Louis XIV apparaît dans la force de sa prochaine cinquantaine. L'ensemble est rendu dans un esprit baroque dénotant une grande virtuosité technique. Le traitement de la perruque et des vêtements est particulièrement représentatif de ce courant : le mouvement est perceptible, tant dans les boucles de cheveux que dans le drapé qui ceint le buste du roi. La représentation très réaliste des mèches de cheveux, de la cravate en dentelle, des plis du costume ou de la cuirasse au décor ciselé révèle une grande habileté technique du sculpteur.

Ce buste étonnant ne trouvera finalement pas sa place au sein de la salle des États : on retrouve sa trace en 1737, placé dans une niche dans la salle de réunion des Élus, sous le vestibule de la chambre des États où il demeurera jusqu'à la Révolution. Réquisitionné comme bien national, il intègre les collections du musée de Dijon en 1799.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Infos pratiques

Antoine Coysevox

(Lyon, 1640 – Paris, 1720)

Louis XIV

Vers 1686

Marbre

H. 89 cm ; L. 76 cm

Saisie révolutionnaire

Palais des États de Bourgogne, Dijon, 1799

Inv. CA 1023