Musée des Beaux-Arts

Le château de Mariemont

 

Issu d’une famille d'artistes active sur plusieurs générations, Jan I Brueghel est surnommé « de velours » pour la finesse de son exécution et le raffinement de sa palette. Peintre officiel de la cour d'Albert et d'Isabelle de Habsbourg, gouverneurs des Pays-Bas, installé à Bruxelles à partir de 1606, Brueghel reçoit de nombreuses commandes officielles dont celle de peindre le domaine de Mariemont, demeure de campagne rénovée entre 1600 et 1608 pour les archiducs. Ce tableau aux dimensions hors du commun - inhabituelles chez l'artiste plutôt familier de petits formats - et son iconographie offre une vue frontale du château et de son domaine.

 

Transfert de l'Etat à la Ville de Dijon, à titre gratuit - Paris, Musée du Louvre

Dépôt de l'État de 1812, transfert définitif de propriété à la Ville de Dijon, arrêté du Ministre de la Culture du 15 septembre 2010. © musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

 

La toile est découpée en trois zones horizontales : au premier plan, un espace ouvert animé de personnages, au second plan, le paysage remonte jusqu'au château alors que le ciel occupe le dernier plan. La ligne d'horizon, assez haute dans la composition, donne un point de vue très particulier à ce paysage, vu légèrement du dessous ce qui traduit l'immensité du domaine. La construction par plans successifs, soulignés par les découpages géographiques des végétaux qui viennent structurer l'ensemble, révèle une habile maîtrise de la perspective, dominée par la présence du château placé au centre tout au fond, conduisant ainsi le regard du spectateur vers le sujet principal de l’œuvre. Brueghel concilie ici une vue panoramique monumentale avec une multitude de petits détails savoureux illustrant des scènes du quotidien autour de cette demeure aristocratique. La palette, tout en nuances, dominée par les tons de verts et bleus, révèle tout le talent de coloriste de l'artiste.

Surtout connu pour ses petits tableaux de fleurs et de paysages, Brueghel s'illustre ici avec ce paysage exceptionnel, harmonieux et réaliste, observé avec une sensibilité toute flamande.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Infos pratiques

Jan Brueghel dit de Velours

(Bruxelles, 1568 – Anvers, 1625)

Le château de Mariemont

1612

Huile sur toile

H. 186 m ; L. 292 cm

Inv. CA 102