Musée des Beaux-Arts

Le Cantique des Cantiques

 

Passionné par l’étude des textes bibliques, Gustave Moreau y puise son inspiration pour réaliser Le Cantique des Cantiques, qu’il expose au Salon de 1853. Ce long poème, traditionnellement attribué au roi Salomon dans l'Ancien Testament et qui suscite de multiples interprétations, depuis la quête d’une union mystique entre le Christ et son Église jusqu’au chant d’amour érotique, constitue une œuvre majeure de la poésie hébraïque. L’extrait choisi par l’artiste relate le moment où la Vierge de Sulam, dite la Sulamite, partie à la recherche de son fiancé, se fait brutaliser et violer par les gardes de la ville, enivrés.

Dans le livret qui accompagne les œuvres au Salon, le tableau figure sous le numéro 846 accompagné de la description suivante : « Les gardes qui font le tour de la ville m’ont rencontrée ; ils m’ont frappée et maltraitée ; ceux qui gardent les murailles ont ôté mon voile (chapitre V, verset 8) (M. d’État). »

 

Transfert de l'Etat à la Ville de Dijon : Paris, Centre National des arts plastiques
Mention obligatoire : Dépôt de l'État de 1853, transfert définitif de propriété à la Ville de Dijon, arrêté du Ministre de la Culture du 15 septembre 2010 © musée des Beaux-Arts de Dijon/François Jay

 

L’épisode, peu courant dans l’iconographie religieuse, permet à l’artiste de se confronter à la torsion des corps et aux splendeurs des étoffes orientales. La jeune femme, dans un mouvement de repli, cache son sein de son bras gauche tandis que du droit elle repousse le soldat qui lui arrache son voile. Le détail des bijoux et des drapés, la coupe de vin symbolisant l’ivresse suffisent à placer la scène dans un Orient plus fantasmé que réel.

Par son format et sa composition dynamique, cette œuvre de jeunesse place Moreau dans la lignée de Delacroix dont l’artiste revendique l’héritage. Le peintre est également très proche de Théodore Chassériau, dont l’atelier voisin favorise une amitié durable. L’attitude de la Sulamite a souvent été rapprochée de celle de la Suzanne au bain de son ami.

 

Infos pratiques

Gustave Moreau

(Paris, 1826 - Paris, 1898)

Le Cantique des Cantiques

1853

Huile sur toile

H. 300 cm ; L. 319 cm

Dépôt de l’État de 1853, transfert de l’État à la Ville de Dijon, 2010

Inv. CA 408